Reflets d'Acide

Fermer Présentation

Fermer Les épisodes

Fermer Les bonus

Fermer Les fan-arts

Fermer Les fan-clubs !

Fermer Dragon Déchaîné

Fermer LA BD !

Fermer Le Jeu de Plateau !

Reflets d'Acide 5
Timeline de RDA

Mars 2014

Episode 16 :
Écriture : 86,10 % biggrin
Mixage : 6,9 % biggrin

Bonus de NOËL :
Calendrier de l'Avent

BD - Tome 5 :
Ouiiiiiiiiiiiiiiiii ! cool

Jeu de plateau :
Prototype 6.4
MAJ de la page ! wink

Chroniques - Brèves de parties

LES BREVES DE PARTIES

  

Décidément, la vie d'un PJ ne tient vraiment qu'à un fil... le fil du rasoir, bien évidemment ! Si certains des récits qui vont suivre sont cousus de fil blanc, vous constaterez, de fil en aiguille, que le fil rouge de cette page n'est autre que la dérision !

   

I - LE CAS... Jonathan ASHBLEAD !

 

Voici un personnage joueur qui, non content de s'être aguerri aux aventures Cthulhoïdesques, s'est construit une réputation de ruffian fantasque, de chien-fou fou-furieux dont le style inimitable est à la croisée des chemins (VENICE - BERLIN) indianajonesque et momiesque !

Voici quelques moments clés de la vie tumultueuse de cet aventurier charismatique dont la carrure et la carrière sont au diapason d'une caricature carabinée !

Une des règles universelles que nous avons eu la chance d'observer est la suivante : "Lorsque JVZ est momentanément absent, son PJ (Jonathan ASHBLEAD) est interprété par JBX : dans cette situation, au demeurant temporaire, JBX a le temps de faire un jet de dés du style "98", "99" ou "100" créant ainsi une situation d'une dangerosité effrayante !"


1 - Exemples connus :

 

Contexte : le groupe se trouve en plein désert éthiopien, aprés une panne de moteur de leur bimoteur neuf, et se font canarder par un groupe de pillards du coin installés en haut d'une colline de 150m... QUE FAIT ASHBLEAD ? Réponse : 98 ! Il FONCE A DECOUVERT DANS UNE COURSE DE 400M EN DIRECTION DU SOMMET, SE PREND, AU PASSAGE, UNE OU DEUX BASTOS QUI TRAINAIENT DANS LE COIN, CONTINUE SUR SA LANCEE, EXPLOSE A CENT METRES LA TETE D'UN DES PILLARDS AVEC SON FLINGUE, CULBUTE D'UN COUP DE PIED, SAUTE UN SECOND, SE SAISIT DE SON FUSIL, TIRE A BOUT PORTANT SUR LE TROISIEME ET ASSOMME LE QUATRIEME AVEC LA CROSSE, QUI ESSAYAIT (vainement ) DE FUIR ...Puis gratifie la caméra de son éternel sourire "ultrabrute"... heu... "Ultrabrite": "Même pas mal !"

Contexte : Pris au piège dans l'escalier d'un chalet autrichien, les Pj tentent de défendre leur misérable vie face à d'horribles bébêtes d'ombre, aux pattes crochues... QUE FAIT NOTRE HEROS AUX MUSCLES TENDUS ? Réponse : (JBX lance fébrilement les dés... 100 ! ) : ASHBLEAD, N'ECOUTANT QUE SON COURAGE FAIT TOURNOYER EN AVEUGLE SA HACHE ET BROIE AU  PASSAGE LE DOS D'UN CELEBRE PNJ, POUSSE UN CRI VENGEUR, RECOMMENCE ET REBROIE LE DOS DU PNJ VACHEMENT CELEBRE (si ! si ! ). N'AYANT PLUS DE PNJ GÊNANT DEVANT LUI, IL HACHE L'ESCALIER ET MASSACRE LITTERALEMENT LES PAUVRES PETITES CREATURES !... Puis range sa hâche, s'époussète, attrape un débris de bois et s'en fait un cure-dents : "J'aime faire des accrocs dans les plans !"

Contexte : le groupe est invité à dîner dans une grotte sombre et inquiétante par un archéologue timbré. Alors que le dîner raffiné se poursuit dans un joyeux et mélodieux brouhaha... un bruit léger ("crouic") semble venir du mur d'en face... QUE FAIT LE RUFFIAN A L'OREILLE TENDUE ET ALERTE ?! (JVZ prend un malin plaisir à expliquer en détail ) Réponse : "ASHBLEAD, RENIFLANT L'AIR, SE LEVE BRUTALEMENT, RUGIT " CTHULHU, ME VOICI ! ", SE SAISIT DE SON FUSIL A POMPE QU'IL AVAIT DISSIMULE DANS SON PANTALON DE SMOKING, FOURAILLE A MAINTES REPRISES LE MUR D'EN FACE QUI NE LUI AVAIT (encore) RIEN FAIT... Puis, comme si de rien n'était, se rasseoie dans la fumée et les verres brisés, et parle jardinage avec sa voisine : "J'ai toujours su m'occuper des belles plantes telles que vous !".

Contexte : Ashblead et Père O'Toole, irlandais alcoolique de son état, sont les invités d'Edouard DRUMONT. L'archéologue et le prêtre sont seuls, dans le fumoir... Ils se sentent menacés depuis peu par le magnifique lustre de cristal. Ashblead propose à l'éméché (...ou à l'évéché... je ne sais plus !) de grimper sur ses épaules afin de scier le cable qui soutient le lustre. Or, c'est le lustre que le fantôme de la maison a choisi comme médium... afin de prévenir les habitants d'un terrible danger ! Le fantôme essaye de rentrer en contact avec ASHBLEAD... Ce dernier se relâche, relâchant son attention et le père O'Toole par la même occasion qui avait fini de scier le cable... Perte d'équilibre, le père se rattrape au lustre, le lustre ne se rattrape nulle part (cable sectionné) emportant avec lui au sol dans un ballet digne de BEJART, les 2 pauvres ouailles ébétés : le porteur et le porté rejoignent avec éclat(S) le plancher... Fracassante fut la chute, légères furent les blessures... Puis vint les mensonges éhontés auprès de DRUMONT quant à la dangerosité intrinsèque du lustre... "D'ailleurs la preuve : il est tombé !" Un grand classique du rire !

En bref, Indiana Jones et James Bond n'on qu'à aller se rhabiller... ASHBLEAD ULTRASTRAR !


2 - Divagations en Ré-Majeur en forme de clin d'oeil !


" Mon ami Jonathan a volé un tableau… C'est une toile d'environ 1 mètre 60 sur 1 mètre 20 peinte en blanc… Le fond est blanc et si l'on cligne des yeux, on peut apercevoir de fins liserés blancs transversaux… Mon ami Jonathan est un ami depuis longtemps… C'est un garçon qui a bien réussi… il est pilleur de tombe… et il aime l'ART (martial). Lundi, je suis allé voir le tableau que Jonathan avait chapardé samedi mais qu'il convoitait déjà depuis plusieurs mois… Un tableau blanc avec des liserés blancs !…"
(Cf. La pièce de théâtre ART de Yasmina REZA)


Maître SHANG naquit à l'âge de trois ans… Il avait en lui ces prédispositions colossales qui soulignent la puissance véritable d'un maître ninja… Pourtant… il mourut comme un con… ! Maître SHANG avait appris les techniques martiales les plus secrètes et les plus redoutables auprès de Maître KING, élève du célèbre KONG… Pourtant… il mourut comme un con… ! Maître SHANG avait appris pendant 12 ans à maîtriser la force, la précision, l'agilité et la rapidité. Sa vivacité était surprenante. Pourtant… il mourut comme un con… ! Souhaitant garantir son esprit contre l'abêtissement, il étudia 15 ans auprès de Maître SAN - SHEE la sagesse confucéenne sans qu'on fût-ce vraiment s'il fut confus de mourir aussi connement car…comme je l'ai annoncé précédemment… il mourut comme un con… ! Maître SHANG était en état de méditation le jour où il mourut comme un con… ! Maître SHANG réfléchissait à sa destinée : tout restait à construire mais il avait tellement appris que son cheminement futur ne pourrait le mener que vers la parfaite harmonie de son corps et de son esprit et pourtant… il mourut comme un con… ! car… un jour, ah… horrible jour… un terrible étranger croisa sa destinée, sa route, son chemin et son corps (!)… Alors que Maître SHANG méditait sur l'humanité tel un péripatéticien au sens scolastique du terme et non au sens astique (me la…) du sperme, ASHBLEAD ARRIVA EN VOITURE COMME UN DINGUE, UN FOU FURIEUX, FEU AU PLANCHER, LE REGARD PLONGE DANS LES MEANDRES D'UNE PSEUDO CARTE ROUTIERE DE LA CHINE IMPERIALE… IL MANQUA D'ECRASER DEUX PAUVRES GARS, EVITA PAR MIRACLE DE SE MANGER UNE VIEILLE, FIT UNE EMBARDEE SUR LE COTE, FAILLIT FAIRE TROIS TONNEAUX A LA SUITE D'UN VIRAGE INCONTROLE, SE GRATTA DE LA MAIN GAUCHE (à un moment fort peu opportun !) LE TESTICULE DROIT ALORS QUE SA MAIN DROITE TENAIT LA CARTE ROUTIERE ET QUE SON GENOU GAUCHE " TENAIT " LE VOLANT... IL ENTENDIT UN GRAND " POUM ", SENTIT SA VOITURE PASSER MALENCONTREUSEMENT SUR " QUELQUECHOSE " AVANT DE DIRE TOUT FORT ET A LUI MEME : " Elles sont vraiment minables ces saloperies de routes chinoises ! "… Vous l'avez compris... Maître SHANG venait de mourir connement !


II - SOUVENIRS cocasses, épiques ou grotesques !

 

1 - LES "FUMBLES" CELEBRES

 

Joueur : Christophe (maître à Mixage, Mégatraveler, Starwars)
Jeu : Mixage (désormais, Reflets d'Acier)
Situation : en rase campagne, s'élèvent les mornes ruines d'une antique tour solitaire, verdie par les mousses et les lichens. Notre vaillant héros, un aventurier armé jusqu'aux dents, s'aventure sous la porte voûtée à demi-écroulée... Surgissent de l'obscurité deux gros RAGONDINS( sorte de rat imposant connu dans le Sud-Ouest-cong pour sa fourrure, si !)... L'aventurier s'apprête à affronter ces terribles créatures... Il choisit d'attaquer deux fois avec son épée longue... Première attaque: 20 ! Gravité 6 ! L'aventurier lance son arme qui fend les airs... AINSI QUE SON BRAS GAUCHE QUI TRAÎNAIT MALENCONTRUEUSEMENT PAR-LA !!! ... Aïe... Que cela ne tienne ! C'est un fier guerrier qui supporte la douleur ! Autre round... "second strike" : 20 ! Gravité 6 !... heu... pas de bol... Après avoir retiré son épée fichée dans son bras ensanglanté, le fier PJ S'ASSENE UN VIOLENT COUP DE POMMEAU SUR LE CRÂNE ET SE LE FRACTURE... puis, TOMBE DANS LE COMA... Pas son jour...

Joueur : Renaud (maître à Starwars, Cthulhu, Delta Green, Mixage)
Jeu: Mégatraveler

Situation : Chargé de l'escorte d'un cargo spatial impérial en bordure d'un champ d'astéroïdes, le héros évolue adroitement avec son chasseur galactique. Soudain trois chasseurs légers rebelles se montrent à l'intérieur de la ceinture d'astéroïdes. L'escorte impériale se rue à l'attaque... Jet de pilotage pour éviter les astéroïdes : 20, rattrapage 18... BOUM ! LE VAISSEAU DU HEROS SE PREND DE PLEIN FOUET UN ASTEROIDE QUI LUI FAIT SAUTER SON BOUCLIER ET L'ENDOMMAGE SERIEUSEMENT... déporté par l'impact, le vaisseau fonce vers un autre astéroïde... Nouveau jet de pilotage : 20 ! Rattrapage 19 ! … ben… REBOUM quoi ! Le vaisseau vole en éclats et le cockpit s'ouvre sur le vide telle une pastèque trop mûre... Le héros n'a que le temps d'écraser le bouton d'éjection... 50.000 crédits perdus en 5 secondes...

Joueur : Bertrand
Jeu : L'Appel de Cthulhu, années 20

Situation : Le joueur, déjà sérieusement ébranlé par de précédentes aventures (santé mentale tombée à... 6 !), s'interroge sur les étranges traces de vases qui s'étalent sur le sundeck du paquebot qu'il a pris en direction de Rangoon... Le bateau est entouré d'un épais brouillard… Curieux, le joueur suis les traces et une odeur dégoûtante d'algues se précise... SOUDAIN, UNE OMBRE ABOMINABLE, SORTE DE PARODIE D'HOMME_BATRACIEN, REJOINT LE BASTINGUAGE PAR PETIS BONDS, L'EMJAMBE, ET SAUTE A LA MER DANS UN DERNIER COASSEMENT... Choqué, le joueur effectue une sauvegarde sous... sa santé mentale : 100 ! Il en résulte une phobie permanente : AQUAPHOBIE ! Vraiment pas de chance... Avec un hululement de désespoir le pauvre homme s'écroule sur le pont, ramène ses genoux en position fœtale et est secoué de convulsions névrotiques...

Joueur : Côme
Jeu : Starwars

Situation : Une bagarre dégénère dans un bar, que faire ? Mais balancer une grenade voyons ! Le héros, l'œil peu luisant, dégoupille et projette l'engin à deux tables de là, sur d'hypothétiques agresseurs... Jet de lancé raté, le projectile heurte un obstacle... puis RETOMBE AU PIED DU LANCEUR ! Celui-ci n'a que le temps de se précipiter derrière la table la plus proche...


2 - DELIRES, SUICIDES ET AUTRES SABOTAGES DE PARTIE

 

Joueur : Christophe
Jeu : Starwars

Situation : Le héros, mentalement atteint, se prend pour le meilleur tireur de la galaxie. Il se rend dans un bar avec ses amis. Alors que ses compères boivent bruyamment et chantent, le gars s'infiltre dans les toilettes du bar... et se regarde longuement dans la glace des pieds à la tête... T'es qui toi, t'veux ma photo, toi ? Qu'est-ce-que t'as ? adresse-t-il à son image reflétée tout en postillonnant abondamment. A ouais ? pasque tu crois'qu't'es meilleur que moûa ? T'veux t'battre, c'est ça ? Le héros, disjoncté, dégaine son blaster et explose la glace en mille morceaux lesquels s'abattent avec fracas... S'en suis une altercation avec le patron qui exige le remboursement du matériel... Notons, accessoirement, que l'incident dégénère en massacre généralisé... Mais pourquoi tant de haine ?!

Joueur : Eric
Jeu : L'Appel de Cthulhu, années 20

Situation : Une caverne glacée où dorment des monstres... derrière l'ultime salle, aboutissement du scénario, où se terre l'horreur sans nom... Le héros se précipite sur l'un des monstres qui l'attrape et le serre dans une étreinte mortelle... Le héros, n'écoutant que son courage, se saisit de son paquet de dynamite, l'enfourne dans la gueule du monstre et allume la mèche...

Joueurs : multiples (responsabilité collective)
Jeu : L'Appel de Cthulhu, années 20

Situation : C'est le début d'un scénario...Tous les héros se retrouve dans un même compartiment de l'express Londres-Brighton. Même s'ils ne se connaissent pas et n'ont aucune raison de se méfier les uns des autres, l'ambiance est lourde... Les regards exorbités, les gouttes de sueur qui perlent sur leur front, et les lueurs de folie dans leurs yeux en disent long : ILS VONT SABOTER LE SCENARIO !!! Le premier, un journaliste, aventure sa main sous la soutane du prêtre à côté de lui... Il n'achèvera pas son geste... Avec un hurlement de colère du type : "NNHGGHHYYYYARRR !!!", le clergyman décroche son calibre 45 de son holster de cuisse et explose de ses balles le corps de l'impudent, qui n'est déjà plus que chairs sanglantes... INSTANTANEMENT, tous les PJ sortent leur pistolet, fusil à pompe, couteau, batte de base-ball et s'attaquent furieusement. Tout n'est que fumée, giclées de tripes et de sang chaud... Les survivants sortent hurlants et en pleine démence du compartiment, abattent tout sur leur passage... Le MJ, qui avait préparé pendant des heures et avec amour un délicat scénario... n'a plus qu'a prendre sa tête dans ses mains et à sangloter... de rire !

Joueur : Jeff
Jeu : Mixage

Situation : Le héros s'appelle Mheu-Mheu. C'est un Mulhor, sorte de bovin humanoÏde de trois mètres de haut et de 50 en force et... 3 en intelligence ! Mheu-Mheu arrive dans un village... L'avait jamais vu de village avant ! L'avait jamais vu de porte aussi ! Y sait pas s'en servir correctement... Alors il la défonce proprement dès qu'il veut rentrer dans une auberge, chez le crémier... ou même chez monsieur le maire. Note : une table de salle à manger a toujours été le meilleur projectile pour empêcher un moineau de piailler... !!!

Joueur : Laurent
Jeu : Mixage

Situation : Le bourgmestre donne une réception à laquelle sont conviés les PJ... Olson, Barbare nordique de son état, s'y rend avec ses compagnons. Les mets sont fins et la musique délicate... Damoiseaux et damoiselles dansent le menuet... Olson, s'approche de la femme du bourgmestre la regarde attentivement, puis la gratifie d'une claque sur l'arrière train en clamant : Bien bourrable cette pouliche !.

Maître : Eric
Jeu : parodie de Starwars

Et si l'on se faisait un petit "Jeu de rôle de con" ?!
Afin de bien ridiculiser les joueurs il faut les ingrédients suivants :
- Une situation nécessairement dégradante pour les joueurs (A poil dans une cage-laser... du moins pour ceux que l'on a comme "têtes de turc" !)
- Un PNJ "méchant" aussi peu crédible qu'écœurant (un chasseur de prime appelé "le squelette" dont la description physique s'apparente d'assez près à celle d'un char sans chenilles, armé d'un canon laser lourd, d'un lance-grenades à concussion et d'un rayon à ions lourd !)
- Une parodie de scénario où tout est couru d'avance : la déconfiture des PJ sauvés par les supers PNJ !
- une succession de tricheries aberrantes, dont le but inavoué n'est autre que ridiculiser les PJ (du genre: "le bloc de détonite explose juste devant toi, tu perds les deux bras et les deux jambes... Bravo, tu n'es pas mort !"). Ou encore :" Oui, tu as réussi à placer l'explosif antichar surpuissant sur l'armure du Squelette. La charge explose soufflant tout le bâtiment, et toi par la même occasion... Le Squelette en sort indemne... Ah ! Tu ne savais pas qu'il avait dix niveaux de blessures ?)
- Enfin, une "taupe" parmi le groupe, qui grâce a son super-ordinateur 10D se sort de toutes les situations, ouvrent toutes les portes, esquive les coups et sacquent ses petits camarades pour la "note" finale ! Bref, le "fayot" rêvé !
Avis aux amateurs, ce type de jeu n'est pas prêt d'être joué ici !

 
 
2 - SITUATIONS COCASSES EN VOITURE

 

- Situation : "Mille dieux ! Elles ne sont vraiment pas aux normes ces routes en Chine, dites-donc !" déclare Archimède Cornélius à son voisin, Jonathan Ashblead, tout en conduisant le camion sur la plaine désertique du Xijiang... Le camion cahote lourdement, mais il en faut plus pour réveiller notre téméraire pilleur de tombe qui ronfle bruyamment et se fout bien de ce que peut lui dire (en mauvais anglais) ce "frenchie" habillé comme un mylord... Soudain une meute de loups apparaît dans la lueur blafarde et tremblotante des phares... Des dizaines de loups ! ils sont tout près... "Saperlipopette ! Des gros chiens !" vocifère Cornélius... TOUT EN ECRASANT LA PEDALE DE FREIN... ASHBLEAD, N'ETANT PAS ATTACHE, SON CORPS TRAVERSE LE PARE-BRISE, TEL UN METEORE... IL GLISSE SUR LE CAPOT, PASSE SOUS LE CAMION ET S'ENCASTRE SOUS LE CARTER... Ne vous inquiétez pas ! Notre héros survivra à cette péripétie, non sans avoir gardé l'empreinte du bouchon du radiateur à eau gravé sur son front !

- Situation : Les héros, au volant de la CITROEN berline prototype 1937, se font arrêter par un barrage de la Wehrmacht en Autriche au moment de l'Anschluss. De nombreuses estafettes motorisées, ainsi qu'une auto-canon, sont visibles... "Papieren, mein herr !" Bien évidemment, nos héros sont les espions tant recherchés par les services secrets nazis. "Ach ! Veuillez descendre du véhicule z'il vous plé"... Le teuton met en joue... Cela se gâte... Discrètement (mais sûrement) Archimède Cornélius actionne l'interrupteur secret au sommet du levier de vitesse, passe en surpuissance et... écrase l'accélérateur ! Tout se passe très vite: Dans un vacarme d'ouragan, l'auto bondit au milieu d'un nuage de terre et de gaz jaune... L'accélération est fulgurante et une fumée blanche sort du capot... Les roues arrières creusent un sillon impressionnant... L'auto passe à la hauteur de l'auto-canon en un éclair... Le major anglais assis à l'arrière tente de lancer une grenade dans la tourelle du véhicule blindé par la vitre entrouverte... Heureusement pour le groupe, voyant la vitesse à laquelle se déroule l'action, il se ravise et revisse la goupille de sa grenade... En trombe, la berline de nos héros s'éloigne au loin en zigzaguant dans un bruit d'enfer, tel Bip-bip et laisse derrière elle un épais nuage jaune et suffocant... oui… c'est toxique ! Sur place, il a fallut dégager trois soldats nazis, projetés et ensevelis sous des kilos de terre...



Date de création : 03/01/2008 17h31
Dernière modification : 16/01/2008 14h58
Catégorie : Chroniques
Page lue 20666 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article


Réactions à cet article


Réaction n°44 

par tarac le 20/03/2013 22h28

^^ sa me rappel mon premier jdr. début de partie: un vieillard vient vers vous et propose une quête (discutions mouvementer) "jet de dés" coup critique le nain saute et lui fend le crane en deux... crie dans l'auberge 5 garde rapplique que faite vous "on fait une émeute et on pousse un badaud" jet de dés = coup critique le badaud et catapulté dans les air et renverse trois garde. On fuit par la porte de derrière mais elle est verrouiller que fait vous ?? jet de dès coup critique (^^ ce n 'est plus de la chance mais du talent!!) la porte est fracassé malheureusement un de vos coéquipier pendant sa fuite "jet de dès" fumble tombe (test de rapidité) fumble et se fracasse le crane sur un tabouret ^^ tout sa en deux minute XD vive les JDR.

Cela peut aller très vite !


Réaction n°43 

par Zephyr le 31/12/2012 16h06

comment sa "maître Shang naquit à l'âge de trois ans..." euh... OUATE DE PHOQUE??? C'est une référence à un sketsch de Smaïn ! ^^ Ah Jonathan Ashblead, sa collection d'armes m'est très utile pour mon perso à poulpy, sa serais biens qu'on puisse avoir plus de détails sur sa vie palpitante et ses exploits ^^ hélas, cela fait trop longtemps qu'il est mis en retraite... nous n'avons plus l'occasion de le jouer ^^


Réaction n°42 

par paloufmasque le 01/05/2012 00h51

Dans la categorie fumble celebre, j'affrinte le prince demon pour sauver l'ame de mon paladin, je charge le demon (je suis tout seul) chatiment du mal , charme mortel et tout le tremblement 6 critiques confirmé, un prince demon séché net, je fait le jet de volonté pour ne pas me faire tuer par la decharge malefique due a la mort du prince demon , echec critique bouh!

Réaction n°41 

par WarriusZero le 16/03/2012 23h29

Dans la catégorie fumble à la con, j'ai assez cocasse :
Lors d'une partie dans l'univers Warhammer, un ami PJ décide de lancer sa dague sur un ennemi, sur la demande du MJ, il nous fait un joli petit lancé de d10. Résultat : 1 ... "Tu armes ton bras pour lancer ta dague et malheureusement quand tu arrives en fin de mouvement prêt à lancer ta dague, elle t'échappe des mains" lui répond alors notre MJ.
Du tac au tac, l'ami lance fièrement "Je rattrape la dague et je la relance".
Au sourire carnassier du MJ, il se dit qu'il a ptet fait une connerie ... "Lance moi 2 dés" lui dit-il.
Résultat : un joli 10 en rattrapage de dague et un 1 en lancé de dague ... Dans la catégorie pas de bol, il réussit le geste improbable mais n'est pas foutu de lancer convenablement son arme, qui est allée se planter dans le sol 1 mètre devant lui. Il a fini par aller la ramasser au sol et a fait comme tout le monde : sorti son épée et il a foncé sur l'ennemi comme un gros bourrin (on était 5 à jouer, pas un seul pour faire fonctionner la cervelle et réfléchir AVANT d'aller à la marave, on a tous couru comme des gros cons vers les ennemis, et le pire, c'est qu'on a fait comme dans le 2ème épisode de reflet d'acide, on leur a mis une misère).

Réaction n°40 

par MJofKtonianSoldiers le 19/11/2011 19h33

Tien donc? Sa me rappelle une parti avec mon cousin du JDR dans un monde de dark fantaisie: 1° combat, plus de flèche dans le carquois de mon archère elfe, le barbare de mon cousin avec même plus 20% de sa vie (étant donner qu'il en avait 95 max, sa fait moins de 18 point de vie...) tout sa a cause de... attention...... DEUX GUERRIER GOBELIN DE GRADE 1 (donc l'un des plus nul monstre du jeu paussible)!k Et la je ne parle pas de la parti ou je jouai avec 2 de mes cousin (a ce même jeu) et l'un n'arrêtait jamais les échec et les conneries(aller au petit coin dans un combat, insulter son pote en ne foutant rien en plein champs de bataille...)!n    n

lJe précise que c le jeu que j'ai crée moi même dont je parle...l

Réaction n°39 

par mathieu le 30/09/2011 18h13

petite aventure d'Anima Beyond Fantasy :Les PJ ont accepter d'aller enquêter dans une Caverne pour un Patrons Reks ( Daimah illusioniste niv inconnu)( Daimah homme chat) un type sale et tordu^^, biensûr ne se doutant pas du mauvais coup qui les attendait ils accepte fièrementnos héro partent, Un deva sorcier ( d'une laideur infâme) un Vetala guerrier convocateur( il était nul en magie) un Virtuose martial spécialiste des armes a feu de ki et le reste de la bande suivent dont un paladin a la moralité douteuse ^^ils arrive a une chateau passe diverse épreuve tel traverser un labyrinthe de mirroir et arrive devant un lac .. tout va bien le lac est sous-terrains ils ne se doutent de rien ^^ soudains une Rose de Sang surgit (élémentaire de sang) . elle attaque les pj l'un d'eux se fais contaminer et dominer par la creature et attaque sauvagement ses compagnons , quand soudains il parvient a reprendre le contrôle de lui même l'élémentaire fâcher ( ah oui vraiment) le fais Exploser! il n'eut le temps que de crier avant de repeindre toute la pièce de ses tripes :)


Réaction n°38 

par Naev le 23/09/2011 11h46

Scénario de Rolemaster. Mes trois aventuriers de renom (sisi connu dans leur village) se retrouvent dans un lieu en dehors de l'espace et du temps. Une simple colline ou le fait de vouloir en faire le tour ramène toujours au pied de celle-ci.
Au promontoire de ce lieu trône le seul et unique arbre majestueux de ce micro-monde.
Au branche de ce grand chêne, pendent accrochés des corps eux même intact (vu que le temps ne s'écoule pas). Une quinzaine d'aventuriers précédent qui pendouille entre les branches cela vous fait réfléchir..... Enfin cela devrait...

Après 3heures de discutions, de tentative de plein de truc aussi débile les uns que les autres. ("sisi on rêve. Je vais t'assommer avec mon bouclier tu devrais te réveiller ailleurs") .
Mes valeureux bourrins décident enfin que faire comme leur prédécéseur et après avoir attaché solidement une corde autour de leur cou, se jettent ensemble au bout d'une branche.

Leur corps pendent toujours...intact...et dans le sac de l'un d'eux se trouve toujours l'objet qu'ils avaient ramassé juste avant d'arriver là ... L'objet de téléportation pour sortir d'ici...........

Réaction n°37 

par Alastar le 27/04/2011 17h20

Moi, j'ai fait fort .........Première aventure de la bande de bras cassés qui me servent de joueurs.Premier combat contre des gobelins : les PJ ratent leurs attaquent une épée échappe de la main de l'un pendant que l'autre intériorise son sort de convocation de rocher. Bref, mal barré. Néanmoins, ils arrivent tant bien que mal à gagner cette échauffourée. Dernier combat contre le chef ennemi : un hobgobelin armé jusqu'aux dents avec ses deux gardes du corps gobelourds :La voleuse attaque...... et rate (comme d'habitude).L'elfe guérisseuse attaque à grands coups d'étoile du matin ... et touche la voleuse.Le nain guerrier s'élance ... et envoie son épieu contre l'elfe.Le chevalier shizophrène attaque et touche le nain.L'élémentaliste intériorise son sort de lancer de graviers. Aïe.Le convocateur s'emmêle dans ses armes et se tire un carreau d'arbalète dans le pied. *point de destin utilisé*. C'est rigolo, les parties chez nous !!!

Réaction n°36 

par Math le 09/01/2011 21h30

Ah moi aussi cela m'évoque des souvenirs, mon premier combat précisément! Dans lune partie du JDR Warhammer, on venait de recevoir notre première quête, retrouver une relique dans une église en ruine. Alors qu'on arrive sur place, le tueur nain qui nous accompagne décide proprement de défoncé la porte, ce qu'il réussit brillamment, l'envoyant s'encastrer dans le mur d'en face avec le mutant qui se cachait derrière. Le tueur se jette dessus, suivi d'une mage elfe qui lui envoi un sort. Et puis premier clampin de service, moi, qui se met dans un coin pour tirer sur le mutant n°1... et qui se retrouve à coté du mutant n°2 qui m'envoie valser. Le dernier perso, notre médic, arrive à mon secours, mais quand il veut frapper sur le monstre, rate et plante sa hache dans mes côtesn! N'ayant plus que 2 points de vie je prend courageusement la fuite. Le pire, c'est que quand le médic voudra se rattraper en me soignant il va me retirer un point de vie en plus! Je crois que sur ce coup là je n'ai vraiment pas eu de chance.n

Réaction n°35 

par Karatai le 12/11/2010 18h36

Tout cela me rappelle de très bon souvenirs à moi aussi :D Exemple: le jeu, Warhammer. Nous jouons à quatre, je joue un pirate sans navire accompagnant le groupe afin d'éponger le reste de ses dettes de jeu. A la suite d'une nuit à l'auberge de la taverne du coin, deux des joueurs de notre groupe décident de me balancer aux autorités, moi et mon barbare de collègue (le quatrième joueur). Nous sommes emmenés de façon peu commode à la ville proche, accueillant la grande foire de la région... Des milliers de personnes viennent pour l'occasion. Nous réussissons à nous échapper une fois entré dans la cité en soudoyant un garde peu scrupuleux, et décidons d'aller nous restaurer dans un troquet. Une fois rassasiés, nous ouvrons la porte, pour nous retrouver face à une foule mouvante et compacte, une véritable marée humaine au milieu des stands de la foire. Nous sortons, nous faisant emporter par le flot de personnes. Soudain, mon œil valide (encore affuté) repère un visage familier à cent mètres, au milieu de la foule. Mais oui, il s'agit bien des deux autres joueurs nous ayant lâchement vendus pour quelques pièces d'or. N'écoutant que ma soif de vengeance (et d'autres alcools exotiques), je dégaine mon mousquet tout en crachant une insulte du genre "vérole de moule rabougrie", vise approximativement et tire. Réussite critique ! La lourde balle évite une centaine de têtes de badauds, passe à travers une anse de pinte, contourne une autre centaine de têtes, pour venir se loger pile entre les deux yeux du joueur, encore sous le choc. Pendant ce temps bien sûr, mon barbare de collègue fauchait de sa hache lourde des grappes entières de passants, sous prétexte qu'ils l'avaient bousculés. n
DébutPrécédent [ 1 2 3 4 5 ] SuivantFin

Jeux de Rôles

Fermer Présentation

Fermer Reflets d'Acier

Fermer Appel de Cthulhu

Fermer Starwars

Fermer Battletech

Fermer Chroniques

Infos et contacts

 arrow1.gif  Blog (NEW !)

 arrow1.gif  Liens  

 arrow2.gif  Webmestre

 arrow3.gif  Favori ?

 arrow.gif  Recommander

 arrow4.gif  Version mobile

S'abonner à jbxrda sur Twitter Me suivre sur Facebook !

Participez !
Lettre d'info
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
2536 Abonnés
Rechercher




Texte à méditer :  J'aime pas... les escaliers...  (Zehirmahnn)
^ Haut ^